Une question 03 44 46 69 67
Vous avez une question ?
Vous avez une question ?
×
Cliquez ici pour
nous laisser un message

COUP DE GUEULE

29/06/2019 :
Luttons contre l’abandon !

Article du 16/05/2019 repris partiellement sur le site de Solidarité Refuges.

Solidarité Refuges et Animaux-online décrètent le dernier samedi de juin (le 29) Journée mondiale de la lutte contre l’abandon. Une journée pour dénoncer un fléau qui, chaque année, envoie dans les refuges des millions d’animaux.

À la fin du mois d’avril dernier, le refuge d’Auxerre tirait la sonnette d’alarme : avec 83 chiens dans une structure prévue pour 49, il est déjà en surpopulation. Une situation inhabituelle de l’aveu de sa vice-présidente, Valérie Cartereau, qui déclarait : « On n’a jamais été dans cet état de saturation. » Pour ceux qui travaillent dans les refuges, les voyants sont déjà au rouge alors que la vague des abandons de l’été n’a pas encore eu lieu. Une question se pose : « Où vont aller les chiens et les chats qui vont immanquablement être abandonnés à la veille des départs en vacances ? »

Les étés de la honte

Chaque année, c’est la même rengaine : les abandons ne diminuent pas. Officiellement, ils se chiffreraient aux alentours des 100 000 par an sur notre territoire. La plupart faits directement auprès des refuges et associations par les maîtres eux-mêmes, d’autres, plus lâches, sur les routes, dans les bois, la campagne ou au pied du portail des refuges qu’ils n’ont pas voulu (ou osé) franchir. La honte ? La lâcheté ? Le coût que représente un abandon ?

Si les abandons en France se répartissent tout le long de l’année, un pic est rituellement observé en été : 60 000 selon les estimations, soit plus de la moitié. Mais il faut bien reconnaître que l’absence d’un recensement national centralisé et fiable laisse planer un flou qui profite à la fois à ceux qui veulent minimiser la situation et à ceux qui veulent alerter en estimant que la réalité des chiffres est plus proche des 200 000, voire des 400 à 500 000 abandons si on inclut tous les chats errants, non stérilisés…

Un mal mondial

Aux États-Unis, la situation est bien pire puisqu’en 2008, 3,5 millions de chats et de chiens avaient été tués faute d’être adoptés (étude réalisée à l’université de Caroline du Nord). Sans franchir l’Atlantique, on constate que la surpopulation des animaux de compagnie est souvent réglée par l’éradication pure et simple, faute de structures pour les recueillir. En 2018, la Russie avait abattu des chiens errants par centaines pour la coupe du monde de football ; en 2014, la Roumanie appliquait le même traitement après le durcissement des lois par le président Traian Bãsescu. Les exemples dans le monde sont nombreux où les chiens et les chats sont livrés à eux-mêmes, mais ils sont plus choquants et scandaleux dans les pays de l’hémisphère nord, ceux qu’on dit « civilisés », parce que l’animal de compagnie est devenu un bien de consommation.

Marquer les esprits et dénoncer

En France, Brigitte Bardot a réclamé au président de la République une campagne de stérilisation nationale pour gérer le problème avant qu’il n’échappe à tout contrôle.

La principale cause de ces situations de crise est l’abandon et le manque de responsabilité des propriétaires d’animaux de compagnie qui n’estiment pas nécessaire de mettre en œuvre les moyens de réguler la reproduction de leurs animaux dont les portées non désirées terminent immanquablement dans les refuges et associations (les mois de mai et juin sont les « mois des chatons » dans les refuges).

Face à ce constat, il est plus que temps de se mobiliser tous ensemble pour dire stop à l’abandon. D’unir les voix pour alerter, sensibiliser et agir afin de lutter efficacement contre ce fléau qui ne cesse de s’étendre. C’est pourquoi solidarite-refuges,com et animaux-online,com lancent, cette année, la première Journée mondiale contre l’abandon des animaux de compagnie. En inaugurant une journée d’information et de sensibilisation dont chacun peut s’emparer pour agir mais aussi inviter à agir, la plateforme Internet d’entraide pour les refuges et associations et le site d’information animalière souhaitent qu’un front uni se dresse pour protéger nos animaux des caprices et de l’irresponsabilité dont certains font preuve à leur égard.

Une date symbolique

Cette première Journée mondiale a été fixée, pour 2019, au 29 juin. Le dernier samedi du mois de juin qui marque, dans la plupart des pays d’Europe du Nord, dont la France, le départ en vacances d'été. Si c’est un jour de fête pour les familles, il sonne pour beaucoup de chats et de chiens le glas de l’abandon.

Téléchargez l'affiche en cliquant ici.

Retrouvez l'intégralité de l'article sur le site www.solidarite-refuges.com.

Ribouchon et fils - 06/2019

4191700a39ee2eb222c0e24b1122681a0ee066df007d72b9f4157edbe8fa9e8f5e5f2fa8b8e6b26fa4d91de9a59358b893a7261446b6ef453d19f0a4bf18e118